Focus sur Imperial College London, l’une des meilleures universités scientifiques de GB

Témoignages d’étudiants:

Charles Peurois, ancien du Lycée  CDG, 3e année de Mechanical Engineering

Qu’est ce qui t’a décidé à étudier en GB ?

L’ouverture des universités britanniques sur le reste de l’Europe et du monde. Les grandes écoles françaises sont pour moi trop peu reconnues à l’étranger.

Je n’ai pas souhaité prendre le risque de passer deux années en classes préparatoires et de peut être rater le concours. Le fait d’avoir obtenu Imperial a beaucoup renforcé ce point de vue. – Finalement, le cadre et la taille du campus étaient un plus. En règle générale, il y a un nombre important de « societies » et clubs dans les universités britanniques (300 societies environ à Imperial). Il y a donc une liste d’activités extra-scolaires, surtout sur Londres, qu’il est très rare de retrouver en France.

Comment as-tu choisi ta filière ?

Il était important pour moi de m’orienter vers la filière qui m’ouvrait le plus de portes. J’étais passionné par la mécanique et l’aéronautique depuis longtemps. Engineering était donc la filière idéale pour moi car beaucoup d’employeurs, de différentes industries, recherchent des ingénieurs.

Quel est l’avantage d’étudier l’engineering plutôt que des sciences « dures » type maths ou physique ?

Pour moi, le grand avantage d’étudier engineering plutôt que maths par exemple est le fait que j’ai le choix de travailler pour des géants de l’industrie et de l’ingénierie (Rolls Royce, Jaguar Land Rover, Shell, etc.). Il est plus rare de voir un mathématicien travailler dans de telles entreprises. Dans mon cas, la filière purement scientifique ne m’a pas attiré car j’avais une réelle passion pour l’engineering et cela tombait bien car je trouvais que l‘ingénierie offrait de plus vastes opportunités.

Existe-t-il des filières doubles ou des échanges intéressants?

Dans le cas d’Imperial, tout dépend du département. Mechanical Engineering n’est pas excellent en termes d’échanges comparé à, par exemple, Chemical Engineering. Pour donner quelques exemples, Mechanical Engineering a généralement une place pour University of California (Berkeley), une place pour Melbourne University, plusieurs places pour Centrale Lyon et pour des universités germanophones. Le département d’Aeronautics a des échanges avec, par exemple, MIT et SUPAERO. Personnellement, je supporte les échanges universitaires car, en plus de l’expérience très enrichissante, ils permettent d’avoir sur son CV le nom d’une école ou université d’un autre pays. Quant à la question du double diplôme, ce n’est pas vraiment, à ma connaissance, quelque chose qui se fait en Angleterre. Le meilleur endroit pour trouver des informations sur les types d’échanges disponibles est le site internet de l’université. En cas de doute, il est aussi possible de contacter l’institution.

Louis Jozon, un an de prépa à Hoche, 3e année de Civil Engineering

Y-a-t-il des filières plus prestigieuses ou plus ouvertes que d’autres?
A Imperial, toutes les filières d’engineering sont plus prestigieuses que les sciences de la vie ou les sciences pures. Tripoli (Electrical Engineering) est très bien mais trop spécialisé. Mechanical Engineering, Civil Engineering et Aeronautics sont les filières d’élite, la plus sélective étant CivEng. Sélection très importante à l’entrée mais également au fil des années (sur une promo de 120 au début, 20 abandons par an). Également moins de places pour les Français en Civ Eng (1 ou 2 par promo) qu’en MechEng  (5-10).

– Quel pays offre les meilleurs débouchés?
La France offre actuellement de formidables débouchés, mais je pense malgré tout que les débouchés sont plus divers et nombreux en Grande Bretagne après Imperial :
– Du fait de sa réputation internationale
– Imperial est à Londres, berceau de la City, donc les banques et cabinets de conseil recrutent directement à Imperial.
– Les entreprises du CAC 40 cherchent en ce moment à doubler leur personnel éduqué en Grande Bretagne (formidables possibilités de carrières internationales par ex. chez Bouygues Construction ou encore Vinci, prêts à nous envoyer gérer un chantier à Dubaï)
– Enfin il y a énormément de possibilités après Imperial : rejoindre une école française en cursus normal (HEC, ESSEC), ou encore la LSE, ou encore un postgraduate aux Etats-Unis. Tous ces programmes sont beaucoup plus faciles à intégrer venant d’Impérial que d’une grande école française. Ceci permet d’obtenir une formation très complète (ingénieur+business).

– Quel est selon toi le bon profil pour étudier en GB, et en France?
Pour pouvoir étudier en GB et s’y plaire, il faut être assez ouvert d’esprit, accepter d’abandonner un quotidien assez facile, d’aller vers les autres et de rencontrer des étrangers. Pour Imperial en particulier, il faut faire preuve de grandes capacités de travail (en Mecheng ou Civeng). Il y a des semaines où rien ne sera demandé et des semaines où on va faire 5 nuits blanches. Le rythme est très saccadé. Pour les examens il faut être prêt à passer 6 à 8 semaines complètement coupé du monde…

La prépa exige évidemment de grandes capacités de travail aussi. Mon année de prépa à Hoche m’a beaucoup plu, je trouve que c’est un excellent système, plus accessible dans la mesure où on reste très encadré et entouré de ses semblables. Mais le problème reste l’incertitude des concours, et je ne pouvais pas prendre le risque de refuser Imperial.
Mon point de vue est que si on a l’opportunité d’obtenir, soit Imperial (en engineering), soit LSE (en business, finance), alors c’est une erreur de ne pas accepter. Par contre si on a une université moyenne en Angleterre je ne pense pas que ce soit la meilleure solution.

Cet article, publié dans Etudes scientifiques, Interviews/témoignages, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s